Comment j’ai réduis le sucre

C’était le gros défaut de mon alimentation : le sucre surtout le sucre raffiné . Alors comment je suis débarrassée de mon addiction ? Je vous dis tout dans cet article.

Tous les liens des livres dont je vous parle sont à la fin de l’article

Je buvais beaucoup de sodas, vraiment beaucoup. On en avait toujours à la maison. On mangeait beaucoup de plat tout fait, des snacks très sucrés, des “cochonneries” du types m&ms. Bref à la maison on avait toujours un truc sucré. De plus, depuis que j’ai commencé mes études, je suis tombée dans l’addiction (oui je pense que le terme est le bon) à tout ce qui est boisson énergisante comme Red Bull. Quand j’ai pensé à revoir mon mode de vie, je savais que ce serai le plus compliqué pour moi, j’avais vraiment peur de tout arrêter et que si je craque que se soit 3 fois pire. Ce que j’ai fait c’est que je me suis renseignée. J’ai appris que le sucre était une addiction. Internet m’a beaucoup aidé dans mes recherches mais c’est dans le livre du Docteur Jacob Teitelbaum “Décrocher du sucre” que j’ai pu comprendre et cerner mon addiction. C’est un livre qui vous aide à vraiment comprendre via des questionnaires quelle est votre addiction au sucre et les solutions possibles à faire et ce qui arrive avec une consommation excessive de sucre. J’ai une addiction au sucre de type 1 et un peu du 3. Le type 1 est c’est tout ce qui touche la caféine, d’avoir le coup de boost avec du sucre ou de la caféine. Le type 3 concerne les aliments avec un haut indice glycémique. C’est très résumé mais c’est juste pour vous aider à comprendre, car pour tout comprendre il faut lire le livre.

L’index glycémique (ou indice glycémique), dont l’abréviation est IG, donne une indication sur la capacité d’un aliment à augmenter la glycémie, c’est-à-dire la concentration de glucose dans le sang. Définition du site Futura-Science

Le livre donne beaucoup de solution, mais parfois un peu radicale à mon sens. Pour l’addiction de type 1, il conseillait de tout arrêter : les sodas, patisseries, tout ce qui est sucré. Alors je pense que pour certaines personnes ça marche, mais pas dans mon cas. Tout arrêter d’un coup alors que c’est ancré dans mon alimentation ça me parait complexe. Alors c’est ce que j’ai fait, j’ai réduit petit à petit, je suis passée de 1 soda par jour à 1 par semaine et maintenant au bout de quelques semaines j’en bois parfois quand je suis à l’extérieur mais à la maison on en a plus aucun snack sucré ou de sodas. Je bois plus aucun Red bull, surtout que maintenant, ça me donne mal à l’estomac. Pour ce qui est du thé et du café, je ne mets plus de sucre raffiné dedans (si j’ai le choix, si je suis au boulot, je mets un seul sucre). Je bois énormément de thé noir et avant je mettais un ou deux sucres et maintenant je mets un peu de sirop d’agave. Avant je mettais du miel, personnellement j’aime moins car le miel à un gout qui peut altérer le gout de la boisson et tout dépends la sorte de miel, la boisson peut vraiment plus être aussi bonne qu’à la base. L’agave est moins goutu, je la trouve mieux pour mettre dans les boissons. Le mieux ne serait de rien mettre. L’agave remplace beaucoup le sucre dans mes recettes, tel que la tarte aux pommes. (J’avoue je ne sais pas faire autre chose en termes de pâtisserie). J’ai quand même des carrées de sucres mais je les utilise très peu car je trouve l’agave meilleur en termes de gout. Si vous avez peur de remplacer le sucre essayez l’agave.

Pour ce qui est des plats préparer, oui ils contiennent du sucre, étonnant non ? A par me mettre un coup de pieds aux fesses pour me mettre à cuisiner (car je n’aime pas ça). Il n’y a pas grand-chose à faire. Alors oui, parfois on se fait des plats préparés, car ça nous arrive d’être fatigués moi et mon chéri ou d’avoir la flemme. Ce que j’ai découvert et qui me convient bien en tant que cuisinière flemmardes, c’est le one pot Pasta. Le principe est de tout mettre dans la casserole, tu attends et c’est prêt ! J’ai pas mal testé les recettes du livre “juste une casserole” et j’approuve totalement, on ne peut vraiment pas louper les recettes. Bon là, je vous ai parler des astuces mais faut bien que je vous parle de ce qu’on a ressenti moi et mon copain quand on a arrêté le sucre. Moi, vu que j’ai arrêté petit à petit les deux premières semaines ça allait, (je prenais plus aucun sucre) mais un matin, je n’étais vraiment pas bien, je suppose que c’est dû au fait que je ne mangeais pas assez de fruit (de sucres naturelles) et que j’étais en carence. Après je peux totalement me tromper et c’est pas du tout ça, mais c’est le lien que j’ai fait. Après la deuxième semaine, ça été compliqué et j’ai craqué raisonnablement. Craquer n’est pas un problème mais il ne faut pas être dans l’excès. Après ce craquage, j’ai compris que je ne faisais pas juste. Je ne devais pas arrêter tout d’un coup mais réduire. Pour ce qui est de mon copain, qui buvait du soda au travail, il a plus ressenti le manque du sucre. Une fois il en buvait et il m’a dit : “j’en ai besoin, je ne suis pas bien.” C’est là qu’on voit que le sucre est une addiction sans qu’on soit au courant. Surtout que le sucre peut faire des ravages comme n’importe qu’elle drogue. En plus des maladies qu’il peut déclencher comme le diabète notamment.

Ou me trouver et me suivre

Lien :

Photo by Rod Long on Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code