Le no bra

au début, je pensais que c’était une tendance depuis le confinement. Le no bra ne fait que parler de lui depuis quelques temps. Autant aimée par les femmes, autant controversés par d’autres. Mais qu’est-ce que le no bra ?

Le no bra est le fait de ne plus porter de soutien gorge, les bannissant totalement de nos tiroirs, fini les push-up, les balconet, maintenant, on veut du naturel !

Ça fait quelques années qu’on est au courant des effets nocifs qu’un soutien-gorge peut avoir. S’il est mal choisi, il peut vous faire mal, engendrer des problèmes de dos, la mauvaise circulation au niveau des seins, perte d’élasticité pour ne citer que les plus commun et les plus connu.

Mais comment on en est arrivée au no-bras ?

Parlons un peu histoire : en antiquité, on utilisait des bandes de lin pour camoufler, applatir sa poitrine. Au moyen âge, la mode, s’était de mettre sa poitrine en avant car plus on la voyait mieux s’était, le corset est alors utilisé pendant de longs siècles. Puis l’ancêtre du soutien-gorge fait son apparition au 19eme mais il ne fait absolument pas de ravages. Peu à peu, le soutien-gorge arrive et se fait une place.

Cependant, croire que le no-bra est totalement récemment est faux vu qu’il apparaît dans les années 70 .

La femme, depuis longtemps, doit souffrir pour être belle. Le soutien-gorge semble en être aussi coupable. On connaît toutes cette sensations de libération quand on rentre chez soi le soir, et qu’on retire notre soutien-gorge pour être libérer. Je trouve que cette situation révèle quelques choses, ce vêtement nous dérange, nous gêne, alors pourquoi on s’en débarrasse pas ?

En 2020, Covid est arrivée avec son ami confinement, et c’est là que j’ai vraiment entendu parler du no bra. J’ai eu l’impression que ça s’est démocratisé à ce moment là.

on est bloqué chez nous, on fait ce qu’on veut, à commencer par ne plus supporter un vêtement qui nous gène tel le soutien-gorge. Puis, quand la confinement a été levée, certaines d’entre nous, les plus courageuses ont décidé de plus porter de soutien-gorge.

Nous vivons dans une société ou le sein, est diabolisé, ou il est sexualisé sans raison. Un homme torse nu ne choque pas, mais une femme…

Ça fait quelques années, que j’ai abandonnée le soutien-gorge traditionnel. Pour initialement une raison de coût, j’ai toujours trouvé ça cher. Puis, j’étais jamais bien dedans, alors j’étais passée a une sorte de soutien-gorge, qui maintient pas, très loose. Avec le recul, je me rend compte que je voulais juste cachée mes tétons. De plus, le fait que se soit loose, finalement, mes seins sortaient plus du vêtement. Dans un sens, ça me gênait car je devais toujours le remettre en place.

Puis, par pur hasard, fin octobre, j’avais plus de soutien-gorge loose propres et je me suis dit : bah c’est le moment ou jamais de tester le no-bras.

Quand j’écris cette article, ça fait deux semaines que je porte plus rien.

Dire que je vois déjà des résultats serait vous mentir, mais je me sens clairement mieux, je me soucis plus de ça. Cependant, pour le sport, je ne serai pas prête à me passer de ma brassière. Quand j’ai réduit mon utilisations du soutien-gorge, mes seins ont tout de même changé : ils ont grossi légèrement, ils sont plus beaux. Et c’est pas moi qui le dit (merci monsieur). J’ai plus mal aux épaules et je réfléchis plus le matin. Même face a mes proches je ne porte rien. Par contre le top, en dessus est de mise, j’ai des haut qui sont trop transparent et impossible pour moi de rien mettre. J’ai eu une seule mauvaise expérience, et avec le recul ca me passe au dessus. Un vieux monsieur qui avait visiblement beaucoup de mal à poser ses yeux ailleurs (je portais un col roulé !). Mais rien de plus, pas de remarques rien.

J’ai toujours pensée que le no-bra était pas adapté aux grosses poitrines, mais finalement, ca me gêne pas. L’important c’est de savoir ce qu’on veut. Vous avez le droit de plus avoir envie de porter un soutien-gorge, ou au contraire en porter un parce que vous aimez ça. Faites ce qui vous convient et ce qui est bon pour vous !

C’est sur cette note plein de love qu’on se retrouve la semaine prochaine pour un nouvel article !

Bisous les peachy !

Me retrouver !

Instagram où je papote avec vous !

Mon blog où je vous partage des articles de toutes sortes !

Un autre article ? Vient là

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code